14/07/2017



le MAIRE de LANGOËLAN  à la HAUTEUR de l'ÉVÉNEMENT
YANN JONDOT et ses AMIS
vont gravir le Kilimandjaro en Joëlette


VOICI UNE ASCENSION QUI A TOUT SON SENS :

Yann Jondot, Maire de Langoëlan, paraplégique suite à un accident de circulation, a l'ambition de gravir le plus haut sommet d'Afrique, le Kilimandjaro (5895m) afin de sensibiliser les pouvoirs publics et les citoyens sur l'accessibilité des lieux publics aux personnes handicapéesCe défit est bien sûr symbolique entre cette ascension et les difficultés du quotidien. 

Yann Jondot s'en explique dans ce clip :




Cette ambitieuse aventure se déroulera cette année en octobre, réalisable grâce à la motivation de Yann et l'aide d'une équipe soudée *Ainsi l'ascension se réalisera en  " joëlette ", fauteuil à une roue que l'on voit sur les chemins de randonnées. Lui-même s'impliquera avec des bâtons de marche.



                                                     


Gravir le Kilimandjaro n'est pas une mince affaire , il faudra à Yann et son équipe de 10 personnes  * de l'entrainement, de la ténacité pour emprunter des chemins souvent caillouteux, tortueux, arides, des dénivelés parfois abrupts... il s'agit bien d'un vrai challenge dont on espère un large retentissement du message lancé par Yann Jondot au sommet de la montagne.
Il est à noter que deux cameramen dont le réalisateur André le Moustader, de Bubry, seront de l'aventure. Un documentaire de 52mn racontera cette épopée.

PHOTO - JOURNAL DE PONTIVY
Ce défit a un coût. Son retentissement local et médiatique a permis des aides associatives diverses et personnelles.
L'association de Langoëlan " Handi Force BZH " se charge de réunir les fonds de ce louable projet.
Si vous êtes sensibilisés à cette aventure, vous pouvez apporter votre contribution et deviendrez  ainsi  sponsor.

Pour aider ce projet Handi Force BZH :
Tel  : 06 78 47 80 26
Mail : contact@handiforcebzh.fr



O0O

La presse locale s'est fait l'écho de l'événement :
Ouest France *
Ouest France *
Le Télégramme *
France Bleu *
Un sommet pour une rampe *
Facebook Yann Jondot *

En savoir plus sur Yann Jondot :
Yanous *


12/07/2017



N'OUBLIEZ PAS...en AOÛT... à GUÉMENÉ

C'est comme avant... une grande FÊTE
des repas andouille-purée, grillades... des concerts
des amis, de l'ambiance...

En savoir plus, cliquer sur l'affiche ci-dessus
RÉSERVEZ CE WEEK-END

10/07/2017



BULLETINS PAROISSIAUX


Voici les bulletins complets de l'année 1912...
et toujours les chroniques paroissiales très intéressantes, histoire des chapelles... le pélerinage en train à St Anne d'Auray... l'histoire de Bisson... etc.

Pour les lire, cliquez sur les couvertures présentées.
LA CLOCHE 1912

14 janvier

04 février

18 février

03 mars

31 mars

14 avril

28 avril

12 mai

02 juin

16 juin

07 juillet

21 juillet

 4 août

18 août

 29 août

29 août ? le N° précédent était déjà du 29 août

22 septembre

14 octobre

1er novembre

17 novembre

1er décembre

15 décembre


06/07/2017



EDOUARD HERRIOT à GUÉMENÉ-SUR-SCORFF
14 février 1932
Nous sommes en février 1932 (l'entre 2 guerres), et malgré une saison plutôt froide, le Comité Républicain de Guémené-sur-Scorff organisa une grande manifestation de rassemblement politique dans la préparation d'élections prochaines. L'événement revêt une importance toute particulière avec la venue exceptionnelle de l'ancien Président du Conseil (chef du gouvernement) Edouard Herriot en tournée bretonne (Guingamp-Guémené-Dinan).

Edouard Herriot (1872-1957), figure du Cartel des gauches, était le chef du Parti Radical et Radical Socialiste et le principal opposant à la droite. 
Une vraie personnalité : Normalien, agrégé de lettres, auteur de nombreux essais et ouvrages historiques, maire de Lyon (33 ans), sénateur, ministre du ravitaillement en 1916, président du Parti Radical pendant 30 ans, Président du Conseil à 3 reprises, Président de la Chambre des Députés (IIIème République) et de l'Assemblée Nationale (IVème République) , élu à l'Académie Française en 1946.

François Mauriac fit ce compliment : " Edouard Herriot était un gros homme charmant. Son charme naissait de ce contraste entre la culture, tous les dons d'une intelligence royale et la ruse, disons la finesse, politicienne".
Edouard Herriot, homme cultivé et orateur, avait une gouaille gauloise et fut réputé pour ses bons mots.
Il avait une certaine idée de la politique et ne se prenait pas trop au sérieux. A ce propos, même s'il y a un rapport lointain entre l'andouille de Guémené et l'andouillette, il osa cette citation devenue célèbre : "La politique, c'est comme l'andouillette, ça doit sentir un peu la merde, mais pas trop." Quel homme politique , de nos jours, oserait de tel propos ? 

Voici le récit de cette journée historique guémenoise vue par le journal "le Progrès du Morbihan" du 21 février 1932.
Nous regrettons de ne pas avoir de photos de cet événement. Nous espérons qu'un de nos lecteurs aura dans un fond de tiroir quelques vieux clichés. La photo (d'en-tête) est une manifestation de la même année ayant lieu à Vannes .... même scénario...Edouard Herriot prononçant un discours (à droite le sénateur Brard)


Devant l'ampleur de l'événement
quelques interdits municipaux...


PUIS VINT LE JOUR...


Guémené paré de décorations...
Arrivée des personnalités et de M. Herriot...

EUGÈNE RAUDE

Bienvenue à Guémené...

ALFRED BRARD

Différentes allocutions...

EDOUARD HERRIOT






LE CHÊNE de KERVERNÉ





Le banquet...


EMILE LISBONNE


Additif du journal