20/12/2014

 
 
et ces fameux buvards...
 
 
Dans les années 1920 à 1960, les enfants apprenaient à écrire à la plume et à l'encre... et le buvard, leur allié nécessaire pour sécher l'écriture ; beaucoup d'entre vous s'en souviennent. Ce buvard était précieux pour présenter un "cahier bien tenu" à son instituteur.
Il était aussi un support de rêve et d'évasion. Les publicitaires de l'époque s'emparèrent de ce vecteur pour faire passer leur message. Les images et les couleurs séduisaient chacun, la fantaisie aidant.
Puis arriva le stylo-plume dont l'encre est régulée et sèche plus rapidement, le stylo-bille (adoption par l'école en 1965) ainsi que le feutre... Adieu le buvard ! ... pas pour tout le monde car il deviendra un objet de collection.
De nos jours les collectionneur de buvards ( papibeverophiles) sont nombreux et recherchent ces papiers rares.

 
La Bretagne ne fut pas oubliée et représentée dans différents secteurs économiques et commerciaux. Une marque de biscotte d'alors "Clochette" entreprit de présenter à sa manière les différents costumes de Bretagne et d'autres régions représentatives. C'est ainsi que le costume pourleth de Guémené fut choisi et montré de la sorte :
 
 
 
autres buvards - poupées bretonnes - de cette collection...
 
 
 
 
 
               

14/12/2014

 
 
CINEROCH... A NE PAS MANQUER
 
 
 
Le Jour le plus court est une fête populaire et participative
qui a pour objectif de promouvoir le court-métrage.
 
Votre cinéma " CINÉROCH " vous propose  
 de passer un véritable moment de cinéma
dans une ambiance chaleureuse.
 
 
Dès 18h , vous entrez, vous achetez un pass
5 € si vous êtes seul
10 € si vous venez en famille quel que soit le nombre d'enfants.
 
 
 
 
 
  
Voici la programmation :

 

 
 
VENEZ NOMBREUX
 



 

13/12/2014

 
 
 
On était si bien ensemble...
 
 
l'école était au bord du monde
L'école était au bord du temps.
Au dedans, c'était plein de rondes ;
Au dehors, plein de pigeons blancs.
 
On y racontait des histoires
Si merveilleuses qu'aujourd'hui,
Dès que je commence à y croire,
Je ne sais plus bien où j'en suis.
 
 
Aujourd'hui des grandes et des petites...
On dirait qu'il ne fait pas si chaud...
malgré les sourires de circonstance
 
 
 Comme vous en avez l'habitude
retrouvez le nom de ces jeunes filles
 
Ecrivez-nous à :
ou laissez un commentaire en fin de note
 
 
1
... Thual
2
3
4
... Devehat


5
6
7
8


9
Germaine Liboux
10
... Romuald
11
Josiane le Cunff
12


13
Françoise Cabouro
14
Jocelyne Boyer
15
Sylviane Calvé
16
... Thomson

 
17
Irène Gallo
18
Marie-Anne Alno
19
Annie le Boulch
20

 
 
 

12/12/2014

 
 
 
 OUEST FRANCE - LORIENT
 samedi 06 décembre 2014
  

une visite agréable en compagnie de Caroline le Beller


 

 


 
 

09/12/2014





LE SPORT à GUÉMENÉ
CHAPITRE 2



Dans un chapitre précédent, nous vous faisions découvrir les débuts du sport à Guémené et l'intérêt naissant pour tous types d'épreuve ainsi que la gloire locale pour bon nombre de compétiteurs. Nous notions également la naissance de l'Union Sportive Guémenoise (USG).
Nous vous parlerons aujourd'hui d'une période faste du sport , les années 20, où une pépinière de champions du cross et de l'athlétisme a sûrement donné les moments les plus denses de l'activité sportive en Pays Pourleth. Des coureurs magnifiques servaient d'exemple en motivant les plus jeunes et des dirigeants avisés prenaient le pas de leurs champions pour développer cette discipline. Le public fier de ses champions se mobilisait en venant de plus en plus nombreux à chaque réunion de la Croix de Carac . La renommée des compétiteurs de l'USG dépassait la région au vu de leurs performances et inspirait le respect.
Une fois de plus , nous tenons à remercier notre informateur, fouineur, historien sans qui ces informations très denses n'auraient pu voir le jour.
Comme vous le constaterez, nous détenons peu de clichés de nos champions et de ces meetings. Nous serions heureux, si parmi vous, certains possédaient des photos qui font partie maintenant de l'histoire de Guémené. Aussi, vous pouvez toujours nous écrire. 
Maintenant place à cette période intense du sport guémenois.
 
Nous vous souhaitons une bonne lecture    

 
 
O0O


Cross et Athlétisme: les années 20
 
 
Dans le 1er chapitre, nous avons conté les débuts du sport à Guémené en nous arrêtant à l’année 1922 qui a vu se mettre en place une organisation structurée au sein de l’Union Sportive Guémenoise. Celle-ci dispose de son propre terrain situé à la Croix de Carac, commune de Locmalo. Les anciens Guémenois en ont peut-être encore le souvenir tant il a vibré des vivats des foules de spectateurs enthousiastes. Un chroniqueur local dira de lui qu’il avait un défaut de planéité mais qu’importe !
 
 
 
L’hiver, il accueille les compétitions de football, frémit au coup de pistolet qui donne le départ des cross et chavire à l’arrivée des coureurs. A partir du printemps, y ont lieu les joutes d’athlétisme. L’USG a noué des relations suivies avec Rostrenen, puis, au fil du temps, avec Lorient, Vannes, Pontivy, Plounévez-Quintin, etc. Pendant toute la période qui court jusqu’en 1939, elle organise annuellement son meeting d’athlétisme (on disait alors réunion ou fête de l’athlétisme) sur son terrain fétiche. Il mériterait une stèle marquant les exploits des athlètes de ces années héroïques que nous allons vivre avec eux.

 
Comme au Chapitre I, le suivi le plus complet sera encore celui de l’Ouest Républicain (OR) relayé de temps à autre par le Journal de Pontivy (JP). S’y ajouteront des compléments essentiels donnés par le journal régional l’Ouest-Eclair, ancêtre d’Ouest-France.


Précisions : la version Ouest-Eclair accessible par Gallica est celle de Rennes ; seuls les grands événements sportifs régionaux sont couverts par cette édition. L’édition du dimanche annonce souvent les compétitions du jour. Suivant leur intérêt pour le lecteur rennais, les résultats seront donnés le lundi ou les jours suivants ou… pas du tout.

En passant par les archives de l’Ouest-Eclair proposées par Ouest-France, on peut alors avoir une édition morbihannaise mais le système est lourd, lent, exaspérant et se plante souvent.

Pour retrouver les événements, tenir compte des dates où ils sont rapportés par l’OR et le J de Pontivy.
 


O0O 


 

 
Il convient de rappeler que les structures de la discipline de cross-country et d’athlétisme ne sont pas encore très claires. Les pratiquants inscrits au club ont une licence mais il semble que certaines réunions opposent des compétiteurs de toute nature.
 

Le 1er juillet 1923, l’USG organise sa réunion d’athlétisme qui oppose son élite à celle de Lorient-Sports. A l’évidence, un gros morceau.




Nous en donnons le palmarès complet qui établit deux faits importants, la progression collective et l’émergence de véritables vedettes.


Note : les noms des sportifs guémenois sont écrits en rouge, les extérieurs en bleu ; les commentaires du journal sont rapportés en vert.

 

_________________________________

 

Epreuves libres :

elles opposent les athlètes confirmés


 

 
100 m :
1er Jégo , 2ème Danic , 3ème Tallec

Saut en Longueur (avec élan) :
1er Evano (Lorient), 2ème Danic , 3ème Tallec

400 m :
1er Rivallain , en 58'' 9, 2ème Evano , 3ème Le Corre 
très belle course de Rivallain

Saut en hauteur (avec élan) :
1er Danic et Tallec , 1 m 55, 3ème Coguic

800 m :
1er Mahé M , 2ème Eon et Evano  
Belle course de Mahé, espoir de l'USG

Saut en Longueur (sans élan) :
1er Feuillet , 2ème Danic , 3ème Jégo

1500 m :
1er Mahé M , 2ème Eon , 3ème Coguic 
Mahé mène toute la course et finit avec une belle avance;

Triple saut :
1er Danic , 2ème Tallec , 3ème Evano

Lancer du Poids :
1er Tallec , 9 m 60, 2ème Jégo , 3ème Feuillet

relais de cours :
1er Équipe Danic , 2ème Équipe Rivallain

Lancer du disque :
1er Feuillet , 26 m 45, 2ème Jégo , 3ème Evano

Levier à 1 bras, arraché :
1er Feuillet , 50 kg, 2ème Danic et Ravallec

Levier à 2 bras, arraché :
1er Feuillet et Danic , 80 kg

Saut à la perche :
1er Tallec , 2 m 50, 2ème Feuillet et Danic

 
Ces résultats montrent la bonne santé de l ' USG qui a tout simplement dominé Lorient .


Ils confirment La classe de 2 coureurs a pied, crossmen de la saison d'hiver
Mathurin Mahé et Rivallain
et le talent de plusieurs autres athlètes, 
Feuillet , Danic et Jégo  qui gagnent plusieurs épreuves.

Remarque: Danic et Jégo ont probablement quitté Guémené à l'issue de l'année scolaire.


_____________________________________________________________________


Epreuves réservées :
opposant les licenciés de l'USG, par tranches d'âges
 

Jusqu'à 12 ans:

 

Course 50 m :
1er Audic, 2ème Le Bail, 3ème Gorjus

Course 400 m :
1er Voisin, 2ème Le Bail, 3ème Robic

Saut en longueur (avec élan) :
1er Voisin, 2ème Le Bail, 3ème Robic

Saut en hauteur (avec élan) :
1er Le Bail, 2ème Robic, 3ème Guennec
  
 


Jusqu’à 15 ans.

 
Course 80 m :
1er Le Ny, 2ème Le Strat, 3ème Couillard

Course 800 m :
1er Mérien, 2ème Le Ny, 3ème Couillard 

Saut en longueur (avec élan) :
1er Le Ny, 2ème Mérien, 3ème Couillard

Saut en hauteur (avec élan) :
1er Le Ny, 2ème Couillard, 3ème Le Strat 
 
 
 
Au-dessus de 15 ans.
 
Course 100 m :
1er Le Goff, 2ème Kerbellec, 3ème Guennic
 
Course 300 m :
1er Le Goff, 2ème Guennic, 3ème Donias
 
Course 800 m :
1er Valin, 2ème Guennic, 3ème Le Maur
 
Saut en longueur (avec élan) :
1er Le Goff, 2ème Guennic, 3ème Donias
 
Saut en hauteur (avec élan) :
1er Le Goff, 2ème Kerbellec, 3ème Guennic
 
Lancer du disque :
1er Le Guennic, 2ème Le Goff, 3ème Donias

 
Si on garde en tête qu’il ne se s’agit là que des podiums, on peut supposer que les licenciés de l’USG sont bien plus nombreux. Le club a su créer un engouement significatif pour la pratique du sport et il dispose d’un important vivier parmi toutes les jeunes pousses de 10 à 18 ans.


De ces listes de lauréats, on relève des noms qu’on retrouvera dans les années suivantes, aussi bien dans l’équipe de football, Mérien, Le Goff, Le Maur, qu’en cross et athlétisme, en particulier Mathurin Mahé, Feuillet et Le Goff (Henri) . Eon est probablement Francis Eon, ex adhérent de la Pourlette, mais comment savoir ? Les Eon sont tellement nombreux.

  
_____________________________________________________________
 
 
 

Les fêtes d’été révèlent aussi de beaux succès individuels
avec parfois de nouveaux jeunes aux places d’honneur.
 
 
Palmarès les 6 et 9 septembre 1923.
 
Course à pied régionale :
1er Francis Eon, 2ème Germain Allanic, 3ème René Eon, 4ème Marcel Allanic
Course à pied cantonale :
1er Mahé (de Lignol), 2ème Francis Eon, 3ème Le Maur, 4ème Marcel Allanic
 
___________________________________________
 
 
En conclusion:
1923 apparaît donc comme une année où se rodent les structures. On a réussi à mobiliser un nombre important de jeunes, la plupart ayant moins de 20 ans, encadrés par des moniteurs et compétiteurs plus aguerris, pour le moment Feuillet, peut-être Danic et Jégo, plus tard d’autres instituteurs fraîchement émoulus de l’EN.


O0O




 
Nos gazettes locales, le Journal de Pontivy et l’Ouest Républicain, ne rapportent rien sur la saison de cross-country. Nous nous contenterons de l’athlétisme.
 

 
Une étape est franchie au printemps :
l’USG se hisse au niveau départemental...
 
le 15 mai :
Entrefilet de L’Ouest Républicain sur les résultats du
Championnat d’athlétisme du Morbihan disputé à Vannes :
 
Mahé est 2 fois champion,
sur 1000 m jeunes et sur 5000 m toutes catégories.
H. Le Goff
3ème en saut en hauteur avec élan et au 60 m, grand prix des jeunes.
Rivallain
3ème au 400 m jeunes.


Le journal exulte : bravo Feuillet, le distingué moniteur !


 
et confirme le 29 juin :

Réunion d’athlétisme organisée par l’USG, à laquelle ont participé le Véloce Vannetais (qui présente deux équipes), le Stade Pontivyen et le fidèle CS Rostrenen, palmarès :

 100 m plat :
1ère série : 1er Rello (SP), 2ème Le Goff ;
finale : 1er Baubry (VVUS), 2ème Le Goff, 3ème Rello (SP)

Challenge :
VVUS 3 points, USG 2 points, SP 1 point ;

Saut en hauteur (avec élan) :
1er Grussenmeyer (VVUS) et Le Goff, 1m 65, 3ème Murez (SP)

Lancer du disque :
1er Feuillet, 27 m 50, 2ème Le Dain (VVUS), 3ème Murez (SP)

3000 m plats :
1er Mahé M, en 9’ 27’’ 3/5 2ème Jarno (CSR), 3ème Huet

Arraché à 2 bras :
1er Baubry, Filly et Even (VVUS), 58 Kg 50, 4ème Feuillet et Rivallain

Saut en longueur (sans élan) :
1er Feuillet, 2 m 90, 2ème Grussenmeyer (VVUS), 3ème Baubry (VVUS)

400 m plats 2ème série :
1er Grussenmeyer (VVUS), 2ème Rivallain ;
finale : 1er Grussenmeyer (VVUS), 2ème Baubry (VVUS), 3ème Rello (SP)

Lancer du poids :
1er Murez (SP), 10 m 99, 2ème Le Dain (VVUS), 3ème Even (VVUS)

Arraché à 1 bras, 53 Kg :
1er Feuillet, 2 m 90, 2ème Baubry (VVUS) et Rivallain

1000 m relais :
1er VVUS 1, 2ème USG, 3ème VVUS 2

Challenge final :
VVUS 30 points 1/2, USG 28 points 1/2, SP 7 points, CSR 2 points.
 

Ces résultats confirment que l’USG a des athlètes talentueux et méritants, Henri Le Goff, Mathurin Mahé, Pierre Huet, Feuillet et Rivallain, qui lui permettent de tenir la dragée haute au Véloce Vannetais et d’écraser le Stade Pontivyen et le CS Rostrenen. Le correspondant termine en félicitant aussi les dirigeants.
Sursaut d’orgueil du Stade Pontivyen qui gagnera le challenge lors de la compétition qu’il organise. Cette réunion, placée sous l’autorité de Mr Gémain, membre du comité de la LOFA, oppose les licenciés locaux à ceux de l’US Corlay, de l’AC Redon, de Laniscat, de l’UA Rennes et de l’USG. Notre club guémenois finit 2ème avec les résultats « techniques » suivants (OR du 18 septembre 1924) : Le Goff 2ème de la finale du 100 m et 1er du 400 m ; Mahé 1er du 1500 m et du 3000 m ; USG (Mahé, Le Goff, Rivallain) 1ère au 1000 m relais ; Feuillet 2ème au disque et 27,98 m ; Le Goff 3ème en hauteur et 1,52 m, 4ème en longueur et 5,11 m ; Rivallain, 5ème avec 4,91 m.
 
 
Donc, mention très honorable pour l’USG

Et puis, désormais les choses sont clairement établies,
Louis Feuillet, instituteur et dirigeant, est moniteur et aussi compétiteur.
La LOFA serait quelque chose comme la Ligue de l’Ouest Fédération d’Athlétisme régissant les provinces de l’Ouest. Celles-ci sont au nombre de 5 ; nous l’apprendrons l’an prochain à l’occasion du Cross des 5 Provinces. Les différentes réunions d’athlétisme portent des labels de nature différente selon les clubs qu’elles mobilisent. Ceci explique la place qui leur est faite dans la presse ; à titre d’exemple, sauf exploit retentissant, l’Ouest-Eclair, édition Rennes, ne rapporte pas les compétitions du Morbihan.
Seule mention des courses à pied de l’été, celles des Fêtes de Lignol (OR 7 août). En course régionale : Robic (Naizin) gagne devant Maurice ( ?) Mahé et Ludovic Huet (de Lignol) ; mais après sa défaite, Mahé lance un défi à Robic et prend sa revanche ; course des enfants gagnée par Louis Le Guénnec devant Emile Penhouët et Emile Le Fur. Rien n’indique pour le moment que ces lauréats locaux sont licenciés de l’USG mais nous apprendrons bientôt que Ludovic Huet est le jeune frère de Pierre.


O0O






L’élite guémenoise s’affirme pendant l’année et atteint désormais le niveau régional.
Nous bénéficierons donc d’informations provenant de l’Ouest-Eclair, édition Rennes.  


La saison de cross-country démarre fort :
Le 14 décembre 1924, Mathurin Mahé gagne les éliminatoires du cross de « l’Intran » disputées à Rennes et se qualifie ainsi pour l’épreuve finale de niveau national qui aura lieu à Paris.
L’Intransigeant (ou Paris Presse l’Intransigeant), journal parisien, est l’organisateur de ce cross national réputé (lui succédera plus tard le « Cross du Figaro », info internet).
Les éliminatoires de Rennes ont opposé, d’une part, 42 compétiteurs des classes non appelées, autrement dit les juniors, provenant de 14 clubs, et, d’autre part, 17 compétiteurs des classes appelées, autrement dit les seniors, provenant de 7 clubs. Seul licencié de son club, le junior Mathurin Mahé a damé le pion à tous ses adversaires (L’OE du 15 12 1924). « Grippon fut lâché au bout de 1000 m par Perrichot et Mahé qui firent toute la course ensemble en s’observant. Perrichot démarre à 500 m de l’arrivée, le Guémenois répond aussitôt, prend 5 m et Perrichot ne peut revenir. » Les deux Rennais sont battus…


Dans son édition du 3 janvier, l’OE nous informe que la commission sportive de la LBA ( Ligue Bretonne d’Athlétisme ), a homologué les résultats du Cross lors de sa réunion du 20 décembre 1924 présidée par le Dr Barbedor.
Je n’ai trouvé aucune trace de participation de Mahé à l’épreuve parisienne finale.


De son côté, le 11 janvier 1925
Pierre Huet enlève haut la main
le cross des 5 Provinces disputé à Rennes
 
 
Le cross des 5 Provinces, (Bretagne, Anjou, Maine, Normandie, Touraine), est organisé annuellement par le journal l’Ouest-Eclair avec l’appui de la LBA. Dans les jours qui précèdent, l’OE donne toutes les informations et consignes intéressant les concurrents et leurs clubs. La remise des dossards a lieu au journal après vérification des licences FFA section Ouest. Le Règlement distingue 2 épreuves : a) l’une dite de préparation olympique et réservée aux jeunes gens des classes non appelées ; b) la seconde ouvert sans distinction d’âge à tous les athlètes qualifiés. En langage simple, une course de Juniors (classes non appelées) et une course de Seniors. Le classement par équipe s’effectue dans chaque catégorie sur la base des 5 premiers de chaque club ; sauf exception, la victoire ne peut donc échapper à un club à gros effectif, assurant ainsi sa notoriété et son influence au sein des instances dirigeantes. Sur 74 seniors inscrits provenant de 17 clubs distincts (moyenne < 5), seulement 52 partants au jour J et 39 arrivants. Chez les juniors, on compte 124 inscrits provenant de 21 clubs distincts (moyenne 6) ; parmi eux, Pierre Huet, dossard 67, licence 240, et Mathurin Mahé, dossard 68, licence 187, les seuls inscrits de l’USG, dont la couleur de maillot est, rappelons-le, le vert avec parements blancs. Le circuit rennais a la forme d’un 8 à parcourir plusieurs fois et comprend l’anneau de Courtemanche ; la distance est de 6,400 Km pour les juniors. On rappelle le palmarès de la compétition ouverte en 1921.

Mahé n’a pas concouru ; l’OE n’en dit rien mais l’Ouest Républicain le mentionnera dans son compte-rendu du 22 janvier en évoquant un forfait dû à une blessure probable, cf. plus bas.

La victoire de Pierre Huet chez les juniors fait la " Une " du journal 
Ouest Républicain - n° du 12 janvier
 
Dans la rubrique sportive, classements et résumé de la course, on lit : « Dès le 1er tour, Harrang prit la tête suivi à 40 m de Huet, Duteil et Grippon, et s’engagea dans les champs. Au 3ème tour, Huet prend le commandement et sort de la piste pour accomplir le grand circuit emmenant derrière lui Harrang, Julien, Pasquier, Robial, etc. Puis c’est l’arrivée sur piste de Huet précédant Duteil, Harrang, Julien, Robial, Feillais etc. » Le journal ne tarit pas d’éloges sur le vainqueur.
 

 
Dans la même période, à Guémené, seulement 6 coureurs participent au cross de l’USG : 1er Pierre Le Cunff, 2ème Eugène Le Dévéhat, 3ème Louis Guillemot, 4ème Jean Le Didu, 5ème François Le Cam, 6ème Alexis Valin (après accident ).

Pierre Le Cunff, cordonnier, par ailleurs footballeur de talent à l’USG, arrière latéral, futur dirigeant du club ; ses mérites sportifs seront rappelés à l’occasion de son mariage avec
Raymonde Le Hyaric. (Un seul et même correspondant local pour toutes les rubriques du journal Ouest Républicain que nous finirons par identifier) 
 
Tous ces événements sportifs sont rapportés dans l’édition du 22 janvier.


Et ça continue sur le même pied cette fin d’hiver !

Les championnats de cross du Morbihan ont lieu à Pontivy, et l’USG fait fort :
1er Mahé, 2ème Huet ; félicitations à Le Dévéhat, Le Maur, Louis Guillemot, Le Fur et Queudet qui, malgré leur jeune âge, se sont distingués (compte-rendu OR du 22 février).

Cette victoire dans une course qui servait d’éliminatoire, lui vaut de représenter le Morbihan au championnat de Bretagne à St Quay-Portrieux le 1er février. Mahé y couvre les 10 Km en moins de 36’, Huet est 2ème à 15 m, Guénoden, le Brestois, est 3ème ; belle course de Louis Guillemot, (Eugène) Le Dévéhat, (Francis) Queudet, (P…) Le Fur, (Alexis) Valin et (Jean) Le Didu. L’Ouest-Eclair est avare de détails sur cette épreuve (gloups ! comme une arête dans la gorge) ; mention est faite des premiers et du challenge où l’USG finit 4ème
. On imagine l’agacement des grands clubs bretons devant les succès de la phalange pourleth… ce qui explique peut-être l’attitude du journal.


La chance aide quelquefois le chroniqueur patient. C’est ainsi que nous avons pû nous procurer cette carte importante montrant la délégation de l’USG à ce championnat de St Quay-Portrieux de 1925.


 

Cette photo est un document rare qui montre la fine fleur du cross guémenois de la période : n° 121, Mathurin Mahé ; n° 122, Pierre Huet, Francis Queudet, 127, Joseph Hellec, 128 ; et les autres cités plus haut Louis Guillemot, (Eugène) Le Dévéhat, (P…) Le Fur, (Alexis) Valin et (Jean) Le Didu ; et un inconnu, peut-être Le Maur, cité au concours qualificatif de Pontivy.

Les accompagnateurs : à droite, le président, Louis Feuillet, directeur du Cours Complémentaire ; le père Mahé, derrière Mathurin ; Mr Conan, receveur des contributions directes, entre Queudet et Hellec ; Mr Le Quéré, huissier de justice, l’homme au chapeau,lunettes et noeud papillon ; le barde de l’USG, Augustin Le Fur, à gauche, cravate au vent ; à l’extrême gauche, Jean (Victor) Robic, préparateur en pharmacie, trésorier-adjoint du  club.
 
Voici la photo du journal où le président Gémain félicite le vainqueur.
 


L’événement suivant, le cross du Nord-Ouest, disputé à Caen le 15 février est mieux couvert par l’Ouest-Eclair. En matinée, " les dirigeants des 4 grandes ligues (Ligue de 10) Basse Normandie, Beauce et Maine, Atlantique et LBA) ont déjeuné ensemble et causé de leurs intérêts communs ".
« 55 coureurs s’envolèrent. Comble prit la tête avec son camarade lexovien Marqueule. Mahé suivit bien jusqu’au second passage mais une défaillance lui fit perdre la 3ème place tandis qu’Anfray le talonnait de près. » En final, les 2 coureurs de Lisieux font 1er et 2ème, Ferret (Beauce et Maine) est 3ème, Mahé 4ème et Anfray 5ème ; Huet finit 12ème
(L’OE 17 février 1925).


 
_________________________________________________________

 

Avant d’aborder la saison de printemps, soufflons un peu et faisons les comptes.
 
Forte de ses succès, l’USG renouvelle son bureau ; on imagine l’euphorie. Sont élus : président, Louis Feuillet, instituteur ; vice-présidents, Joseph Ollivier, mécanicien, et Joseph Le Bourlot, bourrelier ; trésorier, Jean Robic, préparateur en pharmacie ; trésorier-adjoint, Pierre Le Cunff, cordonnier ; secrétaire, Augustin Le Fur, secrétaire de mairie. Le bureau associe des membres de toutes professions et de tous âges, y compris des « pratiquants » tels que Feuillet et Le Cunff. Et les autres ? Le secrétaire de mairie, Augustin Le Fur, est-il l’avant percutant du onze ? Pour l’heure, pas de sportif connu du nom de Robic, à part le poussin de 1924. Le préparateur en pharmacie est peut-être stagiaire à Guémené, auprès de son collègue François Tatard qui jouera un grand rôle dans la Musique Municipale en créant la section Jazz.

L’équipe dirigeante allie dynamisme et efficacité. Elle lance une campagne de promotion de l’athlétisme ; le président Gémain, invité, donne une conférence à la salle de cinéma qui traite de la pratique sportive et de ses bienfaits, de la préparation olympique, etc., avec projections cinématographiques (Montmayeur sert d’opérateur). On y verra décomposées au ralenti les démonstrations faites par les merveilleux athlètes des Olympiades.
 

Etait-ce une pratique habituelle de la Ligue Bretonne d’Athlétisme ou une initiative du bureau guémenois ?

En tout cas, bravo et ça marche !
______________________________________________________________________


 

Du jamais vu !


 
 Le grand meeting de l’USG a rassemblé à Carac une foule considérable :

entre 1200 et 1500 spectateurs ont assisté aux épreuves le 17 mai 1925.
La fête a réuni des athlètes du Véloce Vannetais (VVUS), du Stade Pontivyen, de Clisson, de Bubry, et de l’USG. On a eu des épreuves de jeunes et des épreuves de seniors, d’où un palmarès un peu décousu. L’OR en donne un compte-rendu le 28 mai. On retiendra l’excellente prestation des « stars » de l’USG, Mathurin Mahé, Pierre Huet, Joseph Hellec et Henri Le Goff, et l’émergence des jeunes Eugène Le Dévéhat et Le Maur.

 
Résultats partiels :




1500 m 1ère catégorie :
1er Huet, 4’ 50’’, 2ème Mahé

1500 m 2ème catégorie
premières places au VVUS, et Le Didu finit 4ème

5000 m :
1er Mahé, 17’ 02’’, 2ème Huet

200 m, 2ème catégorie :
1er Le Goff Henri, 25’’ 2/5 ; 2ème Le Mouel (Bubry)

400 m, 2ème catégorie :
1er Le Goff Henri, 57’’ 4/5 ; 2ème Le Mouel (Bubry)

Saut en hauteur, 2ème catégorie :
1er Le Goff Henri, 1 m 60

Poids, 2ème catégorie :
1er Hellec Joseph, 9 m 20

1000 m jeunes :
1er Le Dévéhat Eugène, 3’ 25’’ 1/5, 2ème Le Maur ;


___________________________________________ 


Les championnats de Bretagne
ont eu lieu cette année à Brest, les 6 et 7 juin

L’Ouest-Eclair du 6 (édition Rennes), indique que Mahé et Huet s’aligneront sur le 3000 m steeple. Cette épreuve ne figure pas dans les résultats le 9 mais on apprendra plus loin que Mahé l’a gagnée. Mahé et Huet ont couru le 10 000 m ; Mahé a craqué mais Huet finit 2ème derrière Goarant (de Rosporden).
 
 
Dans ses commentaires d’après compétition, le journal critique l’organisation et le terrain qui ajoutent aux difficultés liées au temps chaud et au manque de préparation des athlètes. Il regrette l’assistance faible, l’athlétisme ayant du mal à déplacer les foules (pas de doute, aucun reporter du journal n’a fait le déplacement au meeting de Guémené, évoqué plus haut). Et de conclure : « Parmi les clubs engagés, la Brestoise emporte 8 titres, l’UA Rennes, le Stade Quimperois, chacun 4 victoires, Guémené sur Scorff (quel exemple !) 2, la vieille TA (Tour d’Auvergne Rennes) 2, Rennes Etudiants Club 2, AS Rosporden, St Brieuc et le Stade Lavallois, chacun 1 victoire. » (Note : les résultats publiés le 9 ne font pas apparaître les titres guémenois).
 



 
Le 12 juin, le journal revient sur ce bilan :
 
« Quel exemple, en effet ! Guémené sur Scorff, petit chef-lieu de canton qui groupe à peine 2000 habitants, a remporté 2 victoires se classant ainsi avant des villes comme St Brieuc, Vannes, Lorient, etc. … L’équipe représentative de l’USG comprenait 5 champions du Morbihan : M Mahé, 5000 m, P Huet, 1500 m, H Le Goff, 100 m, 200 m, 400 m, saut en hauteur, Hellec, poids, et E Le Dévéhat, 1000 m, grand prix des jeunes. Félicitons d’abord le nouveau champion de Bretagne du 3000 m, Mathurin Mahé qui a déjà, l’hiver dernier, décroché le même glorieux titre de cross-country ; bravo aussi à Pierre Huet, 2ème du 10 000 m à quelques secondes seulement du 1er ; pour le jeune Henri Le Goff qui s’est classé 1er dans sa série du 100 m ; pour Joseph Hellec et Eugène Le Dévéhat (15 ans) qui ont défendu avec énergie l’honneur de leur club. Ces succès feront paraître plus léger le très gros sacrifice pécuniaire consenti par l’USG à cette occasion. Ils montreront également à tous les bienfaiteurs de cette société que leur argent n’a pas été donné en vain et qu’ils ont contribué, eux aussi, au développement et à la diffusion des sports athlétiques dans la région guémenoise. »
 


Cet article de L’Ouest-Eclair (peut-être de la plume de Gémain, président de la LBA) éclaire bien, ce me semble, la singularité guémenoise. On aurait même pu mentionner la pépinière d’où sortiront les futurs champions. Il va aussi, probablement, mûrir les appétits des grands clubs mortifiés.
 
___________________________________________________________




Nouvelle réunion organisée par l’USG
le 5 juillet 1925
(OR 16 juillet).
 

C’est encore l’occasion d’une immense fête. Pas moins de 53 engagés qui vont rejoindre le terrain de Carac dans un défilé ordonné, ouvert par la Musique Municipale que dirige Hyppolite Le Saint en l’absence de son chef.
 

On lance dans le bain les jeunes pousses qui ne peuvent qu’être stimulés par l’ambiance. Notez le nombre impressionnant des enfants : moins de 12 ans, 12 au relais ; moins de 15 ans, 12 au relais, 11 engagés au 60 m, et d’autres plus spécialisés dont le petit Voisin, Pierrot bondissant monté sur ressorts ; moins de 18 ans, 5 athlètes raflent les podiums.

Relais (jusqu’à 12 ans exclus), 3 équipes
1ère, Le Strat, Morvan, Guénnec (René ?), Queudet ; 2ème, Brigardis, Ruyet, Le Floch, Croizer ; 3ème, Croizer, Urvois, Fournier (Joseph ?), Quinio 

Relais (15 ans), 3 équipes
1ère, Nicol, Le Louarn (Emile ?), Le Gouguec, Soulet, 2ème, Le Puil, Perrot, Le Cunff, Gallo, 3ème, Voisin, Bigoin, Yaouancq, Guénnec (Jean ?) 

60 m (15 ans) 11 engagés, 2 séries
1) Nicol, Le Louarn, Le Gouguec, 2) Germain, Soulet, Le Puil, et en finale 1er Germain, 2ème Nicol, 3ème Le Louarn 

1000 m (15 ans)
1er Le Gouguec, 2ème Yaouancq, 3ème Le Strat 

Hauteur (15 ans), 9 engagés
1er Voisin, 1,80 m, 2ème Le Puil et Le Louarn 
le petit Voisin très applaudi ! (on le comprend, un tel bond à cet âge)

Longueur (15 ans)
1er Soulet, 2ème Le Louarn, 3ème Le Puil 

60 m (18 ans)
1er Le Dévéhat, 2ème Le Hars, 3ème Queudet 

Longueur (18 ans)
1er Le Dévéhat, 2ème Queudet, 3ème Le Ny

1000 m (18 ans)
1er Le Dévéhat, 2ème Le Maur

Hauteur (18 ans)
Queudet, 1,85 m, 2ème Le Hars, 1,80 m ;



Challenge : épreuves des athlètes confirmés : 

100 m
1er Henri Le Goff, 2ème Graïc, 3ème Le Chevalier VVUS) ;

Poids
1er Dily (CSR) 9 m 89, 2ème Le Goff, 9 m 81, 3ème F… ;

Longueur
1er Le Chevalier (VVUS) 5 m 82, 2ème Le Goff, 5 m 70 ;

1500 m
1er Mahé et 2ème Huet, 3ème Jarno (CSR) ;

Disque
1er F, 26 m 25, 2ème Le Goff, 22 m 70, 3ème Strugeon, 22 m 66 ;

Hauteur
1er Le Goff et Le Chevalier, 1 m 60 ;

400 m
1er Le Goff, 2ème Graïc, 3ème Jarno ;

Perche
1er Queudet, 2ème F…, 3ème Le Goff ;

Relais (400, 300, 200, 100)
gagnés par Mahé, Le Goff, Eon, Rivallain ;

3000 m
1er Huet, 2ème Mahé, 3ème Le Ny ;


L’USG l’emporte haut la main, 40 ½ points,
devant le VVUS 12 ½, et CS Rostrenen 7.
Les champions font honneur à leur réputation. « Bravo aux athlètes et au président Feuillet ! » Feuillet ne serait plus compétiteur, à moins qu’il s’agisse du secret F… ; il se consacre avant tout à son rôle de président et de formateur.

Dans un article ultérieur du journal L’Ouest Républicain, on informe que les photos des joueurs sont en vente au siège du club. Je suppose donc qu’il doit bien s’en trouver de nos jours abandonnées dans les greniers guémenois. Car vraiment, ces valeureux athlètes des années 20, comme en témoigne la photo montrée plus haut, méritaient mieux que les illustrations rares et pauvres parues dans les journaux.


O0O 

 


 
 
 
A l’automne, un événement exceptionnel remet la course à pied sur le devant de la scène
(OR 19 11 1925).
Pierre Huet remporte son pari fou de battre le cheval.
 
 

L’homme fera l’aller-retour Guémené Persquen, soit 9 Km, le cheval doublera la mise.
Après cet exploit, l’USG peut convoquer ses adhérents et renouveler ses instances dirigeantes ; bureau nouveau : présidents d’honneur, MM E. Raude et A Le Coguic ; président, Louis Feuillet, instituteur ; vice-présidents, François Le Gal, commerçant, et Célestin Benet, économe de l’hôpital ; trésorier, Paul Le Bourlais, commerçant ; trésorier-adjoint, Jaffredo, étudiant ; secrétaire, Augustin Le Fur, secrétaire de mairie ; secrétaire adjoint, Louis Guillemot fils, commerçant.
Dans la foulée, on organise un cross de propagande, convoqués : Mahé, Huet, Pensivy, Evano, Gouriel, Guillemot, Didu, Eon, Le Mouel. On ne saura pas les résultats de cette exhibition.
L’année 1926 commence avec le traditionnel Cross des 5 Provinces disputé à Rennes, au stade de Courtemanche, comme l’an dernier. Dans l’Ouest-Eclair en date du 1er janvier, on précise que la course a lieu le dimanche 3 ; les juniors porteront des dossards rouges numérotés de 1 à la suite, les seniors des dossards noirs numérotés à partir de 301. Les engagés sont au nombre de 122 chez les juniors, 97 chez les seniors, affiliés à 19 clubs et 2 individuels. Parmi eux, les compétiteurs de l’USG, Mahé, chez les juniors, dossard 79, Pierre Huet et François Evano, en seniors, dossards 375 et 376. Sur décision de la LBA, le cross tient lieu d’éliminatoires pour « le cross de l’Intransigeant » ; les coureurs bretons premiers dans leur catégorie se déplaceront à Paris aux frais du journal organisateur pour participer à l’épreuve finale le 10 janvier.
____________________________________________________________


Mathurin Mahé devient super star
en gagnant le Cross des 5 provinces catégorie juniors
(OR 7 1 26)
 
Evidemment, l’Ouest-Eclair est plus complet. Il nous donne le palmarès et un aperçu de la course. « Dans la catégorie junior, la lutte fut circonscrite entre Mahé et Perrichot (Tour d’Auvergne, Rennes). Les 2 athlètes ne se quittèrent pratiquement pas, dans la foulée l’un de l’autre, prenant tour à tour le commandement. » Ils finissent en 23 mn et 19 sec. Chez les seniors, Guénoden (la Brestoise), gagne devant Henry (Plounévez-Quintin), Eon (la Brestoise), et Huet (USG), après avoir contrôlé la course de bout en bout.
 
 
En course seniors, Huet finit 4ème et Evano (11ème).
 

____________________________________________________________ 

Et le cross de l’Intran ?
 
Aïe ! Aïe ! Aïe ! Mahé a chuté
(bûché, écrit le président Gémain qui y va de ses conseils)
et n’a fini que 27ème alors que Perrichot a fait 5ème.
 


Et Gémain termine son article paru dans l’Ouest-Eclair du 13 janvier en adressant des éloges à Feuillet, dirigeant émérite au coude à coude avec son confrère, le vénérable Dr Barbedor.

 
Pour illustrer le propos, voici une image du Cross de l’Intran, au bois de Boulogne, à Paris.





 
_________________________________________________________ 
 
 
GRANDE FÊTE SPORTIVE à GUÉMENÉ
 
 
Le 31 janvier, l’USG organise une grande fête sportive sur son terrain de Carac avec un cross dit du championnat « district centre de Bretagne » …
… et un match amical de football contre la « Jean Jaurès » de Carhaix (les foot-balleurs de l’USG portent aussi un maillot vert) ; le soir, grand bal de la jeunesse avec un orchestre Jazz et… la Musique Municipale pour les vieux.
 
Au jour dit, il pleut sur Carac (OR 7 2) ; 200 spectateurs se protègent comme ils peuvent. Certains joueurs vedettes du onze guémenois déclarent forfait et c’est une équipe remaniée qui s’incline 1 à 0 devant Carhaix.
 
 
 
Les crossmen assurent le spectacle, 14 au départ, 9 à l’arrivée : Mahé gagne devant Henry (Plounévez-Quintin), Huet, Donniou (P-Q), Ludovic Le Ny, Georges Pensivy, Gourdiol, Le Maout (P-Q), et Rivallain ; il a couvert les 8 Km en 34’ 33’’,
 
 


Le bal du soir était animé par l’excellent orchestre de la Cipale composé de MM François Tatard (préparateur chez Raude), François Mahé, Hyppolite Le Saint, Joseph Février et Maurice Quermelin.
________________________________________________________________
 


Le 14 février aux Sables d’Or
Mathurin Mahé conserve son titre de champion de Bretagne
 
Il gagne devant le Brestois Guénoden et le Rennais Perrichot, couvrant les 10 Km en 36’ 23’’. L’OR rapporte que François Evano finit (8è) et Ludovic Le Ny (21è) alors que le classement donné par l’Ouest-Eclair intercale Pierre Huet, 10ème ; par équipe l’USG est classée 4ème sur 10, à seulement 3 points de St Servan, et devant la Tour d’Auvergne, l’UA Rennaise, le Stade Quimpérois, l’AS cheminots Rennais, le CA Mayennais et le Stade Briochin. Elle aurait pu finir 1ère, précise-t-on, sans les blessures de Le Ny et Pensivy, et P Huet, dans un mauvais jour. A noter que St Servan, a occupé une place particulière dans le sport en Bretagne, se payant même le luxe d’une équipe professionnelle de football pendant plusieurs années avant de jeter l’éponge.

Dans le numéro du jour, le chroniqueur sportif supputait les chances de chacun pour le cross des Sables d’Or, l’état du terrain jouant un grand rôle selon lui ; il rappelait la victoire récente du Rennais Perrichot sur Mahé à Paris dans « le cross de l’Intran » sur terrain sec (parcours vite). En cas de terrain lourd, il prévoyait la victoire de Mahé, plus léger, devant le marin Guénoden, plus lourd.
 



Pas mal vu, Monsieur le Président Gémain !

Il pleuvait aux Sables d’Or ce jour-là.
Ouvrons maintenant l’OR qui rend compte de l’événement le 21 février 1926.
On notera que Mathurin Mahé compte un supporter de poids, son père suit ses déplacements
 
 
_______________________________________________________


Nouvelle fête de l’athlétisme organisée le 11 avril par l’USG
 
 
Comme de coutume, elle sera accompagnée d’un défilé animé par la Cipale ; puis, le soir, séance théâtrale à l’école des filles et grand bal. Les manifestations de l’USG sont portées par toute la commune et ses associations.
Donneront la réplique à nos athlètes, les clubs suivants : US Quimper, CS Rostrenen et AS Plounevez-Quintin.

Compte-rendu et palmarès de la réunion du 11 avril 1926
(OR 22 4 26)
1000 m des jeunes
1er Faliguerho (CSR), 3ème Le Carvès, 4ème Le Goff Pierre

Le Challenge :
100 m, 1ème série
1er Tanguy (ASP), 2ème Pichodo (USQ)
 
100 m, 2ème série
1er Henri Le Goff, 2ème Piegelin (CSR), 3ème Georget (USQ)
 
100 m ,Finale :
1er Tanguy (ASP), en 11’’ 4 /5, 2ème Henri Le Goff ; 2ème Pichodo (USQ) ;
gêné au départ, Le Goff ne peut rejoindre Tanguy.

200 m
1er Henri Le Goff, 2ème Tanguy (ASP) 

400 m
1er Rivallain, 2ème Quévarec (ASP) 3ème F Eon
Eon a chuté à cause d’un chien
 
1500 m
1) Goaran (Rosporden), 2) Colloc (ASP), 3) Mahé, 4) Evano
 
5000 m
1er Goaran (Rosporden), 2ème Doniou (CSR), 3ème Evano, 4ème Pensivy

Relais (400, 300, 200, 100)
gagné par Mahé, Le Goff, Eon, Rivallain devant Colloc, Quévarec, Henan, Tanguy (ASP) et Evano, Donias, Le Ny, Courtel.

Hauteur
1er Le Goff et Pichodo, 1 m 60, 3ème Courtel et Piegelin, 1 m 50.

Longueur
1er Le Goff, 5 m 80, 2ème Pichodo, 5 m 40, 3ème Courtel, 5 m 30

Poids
1er Georget (USQ) 10 m 70, 2) Le Calvez (ASP) 10 m 70, 3) Le Dily (CSR) 9 m 90

Disque
1er Le Calvez (ASP) 28 m 60, 2ème Georget (USQ), 3ème Le Dily (CSR)
 
L’USG l’emporte avec 29 points, devant l’ASP 23, l’USQ 10, le CS Rostrenen 4, et conserve son trophée. Si Henri Le Goff assure, on voit aussi monter des jeunes. Bravo aux athlètes et à ceux qui se sont dépensés dont les jeunes Joseph Hellec, Vincent Donias, Le Cerf, P Le Fur, Le Loir et Olliéviéro ; remise des récompenses par le maire M. Raude et les membres du bureau.

______________________________________________


les championnats du district
Juin 1926



L'élite du club est convoquée : Mahé, Le Goff, Pierre Huet, Pensivy, Le Ny, Donias, Queudet, Eon, Gourdiol, Evano, Rivallain, Strugeon, Hellec, Le Mouel. Seulement 5 athlètes ont pris part aux compétitions (OR 6 6 26) et les résultats s’en ressentent. Pierre Huet a gagné le 10 000 m en 36’ sous la pluie et sur terrain détrempé, après avoir mené un train d’enfer que seul Henry, de Plounevez-Quintin, a pu suivre ; belle course de Donias, qui s’est classé 2ème (de quelle course ?), de Rivallain et de Strugeon, futurs as ; par contre, Le Ny était à cours d’entraînement.

___________________________________________________________
 
Mathurin Mahé devient champion du 10 000 m du Nord-Ouest
et
se qualifie pour disputer le championnat de France
Araok Mathaous !

Le correspondant (guémenois) de l’Ouest Républicain (OR 4 7 26) s’en étrangle presque en poussant son cri d’encouragement. Allez, je vends la mèche, c’est Augustin Le Fur, le digne secrétaire qui a beaucoup mérité pour l’ensemble de son oeuvre, aussi bien dans le domaine du sport que des divertissements et de l’administration de la ville.
Les épreuves des championnats interrégionaux du Nord-Ouest ont eu lieu à Caen le 28 juin et L’Ouest-Eclair en donne les résultats le lendemain. Mahé a gagné en 35 min 4 sec devant les Bretons Genouel et Lemonnier. Sur 5000 m, le Rennais Perrichot a dominé le lot.
 
 
Les championnats de France auront eu lieu au Stade de Colombes les 10 et 11 juillet. L’Ouest-Eclair en donne les résultats dont Perrichot de Rennes, 7ème du 5000 m mais Mahé n’apparaît pas dans le 10 000 m ; ou bien il n’a pas participé ou bien il n’était pas dans les 7 premiers.
 
En bref, les fêtes de l’été. Au 14 juillet de Guémené, la course des moins de 15 ans donne : 1er Bigoin, puis Le Strat, Hellec, Corlu ; chez les plus des 15 ans : Le Hars, Nicol, Ropert, Robic. Aux grandes fêtes, fin août, course à pied régionale gagnée par Gouaran, de Plounévez-Quintin, devant Evano, Henry (P-Q), Pensivy ; course communale gagnée par Queudet devant Eon, les 2 de l’USG, Penvelen, Le Bris, Allanic Hyppolite, Bigoin.
 
En fin de saison, paraît dans l’OR du 21 octobre,
un article très élogieux à l’égard du jeune Georges Pensivy (18 ans).
 

Je n’ai pas retrouvé dans la presse les courses évoquées ; rien du 10 000 m international que Mahé aurait gagné, rien du 5 000 m. Juste une course régionale disputée lors des fêtes de Persquen, le 17 octobre, gagnée par Huet devant Pensivy.  



O0O 



 
 
 
 

Mathurin Mahé est absent, appelé sous les drapeaux.
Henri Le Goff, disparaît aussi, probablement pour la même raison. Les meilleures performances sont à l’actif de François Evano, Pierre Huet et du jeune Georges Pensivy ; en athlétisme, la nouvelle recrue, Brélivet, redonne un peu de punch à une équipe affaiblie. Mais l’enthousiasme demeure et les jeunes sont nombreux.
Il règne un certain flou en de début de saison consécutif à l’appel au service militaire de Mathurin Mahé. Pour lui, ce sera une année blanche.
A noter, cependant, une information dans l’OR du 7 octobre : Louis Hubert, frais émoulu de l’Ecole Normale d’Instituteurs, nommé à Séglien, devient membre de l’USG.

______________________________________________

Cross des 5 Provinces
disputé le 2 janvier 1927

On compte 3 inscrits guémenois : Georges Pensivy chez les juniors, Pierre Huet et François Evano chez les seniors. Résultats dans L’OE du 3 janvier : Pensivy ne figure pas dans les 45 classés ; Evano a fini 5ème mais pas mention de Huet sur les 33 classés.
 
_____________________________________________________________
 

Les championnats de cross des districts
 se tiennent le 29 janvier
 
 
Hormis celui d’I & V, on n’en trouve aucun écho dans l’édition rennaise de L’Ouest-Eclair.

L’USG concourt dans celui du centre de Bretagne-Est.
Sont convoqués pour ce déplacement à Plounévez-Quintin : Huet, Pensivy, Evano, Le Ny, Rivallain, Hubert, Saladin, Robic, Le Loire, Donias, Eon Francis. Ils sont venus, ils ont couru, ils ont donné la victoire à l’USG qui représentera donc le district au championnat de Bretagne. Dans l’OR édition du 13 février, Augustin Le Fur n’hésite pas à classer Huet, Pensivy, Evano, Le Ny parmi les meilleurs coureurs de l’Ouest. Il écrit que Huet peut tout aussi bien prétendre à la victoire individuelle que Guénoden ou Perrichot.
 
 
 
__________________________________________________________


Grosse déconvenue le 13 février à Rennes
 
Evano qui figurait parmi les favoris (L’OE 13 février), n’apparaît pas dans le classement final des 26 premiers, pas plus que Huet ou quelque autre Guémenois.
 
 ____________________________________________________________
 
 Challenge de la ville Redon le 20 mars

L’équipe de l’USG composée de Huet, Pensivy, Evano, Le Ny, Rivallain, Eon F, Le Loire, aura l’occasion de prouver sa valeur lors de sa participation au challenge de la ville Redon le 20 mars : Evano finit 3ème, Huet 8ème et Pensivy 14ème (L’OE 21 mars 1927).
_____________________________________________________________

Grande fête du 10 avril
football et cross de l’USG à Carac
 
L’équipe locale reçoit Plounévez-Quintin, Rostrenen, etc. Mahé, pressenti, ne peut se dégager ; Le Loire le remplace et rejoint : Huet, Evano, Pensivy, Antouëne (le jeune Antoine Saladin), Eon F, Rivallain, etc. Résultats donnés par l’OR du 17 avril : le matin, chez les juniors, Pensivy gagne facilement devant Tasset (P-Q) et A Saladin chaudement félicité par le correspondant ; en fin d’après-midi, dans l’épreuve des seniors, victoire de Doniou devant Evano, Huet, Pensivy (qui a déjà couru le matin), Colloc, Le Maout, Le Clech.

Le 21 avril, la saison de football étant close, plusieurs joueurs intègrent les rangs de la section athlétisme de l’USG. Le bureau du club met le stade de Carac à leur disposition pour s’entraîner tous les mercredis soirs à 18 h.

_______________________________________________________



 
Une rencontre d’athlétisme est prévue le 19 mai à Plounévez-Quintin

 
pour laquelle est convoquée la fine fleur de l’USG : Evano François, Huet Pierre, Pensivy Georges, Saladin Antoine, Le Loire Ernest, Hubert Louis, Donias Vincent, Rivallain Louis, Robic Louis, Eon Francis, Le Ny Ludovic, Guillemot Louis, Allanic Louis, Hémon, accompagnés de Feuillet, délégué ; idem le 22 mai, tous les cités précédents plus Tridiec Joseph, Henry Joseph, Le Goff. Aucun écho de ces manifestations. Ce "Le Goff" n’est pas Henri mais le jeune Pierre, connu dans l’équipe de football.
 
 

 

____________________________________________________


 


 


Championnats d’athlétisme du district de Bretagne-centre à Guémené.

 

L’USG, organisatrice, est opposée aux deux clubs habituels, CS Rostrenen et AS Plounévez-Quintin.
L’OR du 3 juillet 1927 rapporte, compte-rendu et palmarès :

100 m, 1ère série
1er Piegelin (CSR), 2ème Brélivet
 
100 m,2ème série
1er Tanguy (ASP), 2ème Le Dévéhat
 
100 m, finale :
1er, Piegelin, 2ème Tanguy (ASP) ; 3ème Le Dévéhat, en 12’’
 
3000 m
1er Doniou (P-Q) 9’ 50’’, 2ème Pensivy, 3ème Jéhano, 4ème Barach
trois jeunes espoirs de l’USG.

Poids
1er Barach (CSR) 11 m 11, 2) Rudelier (P-Q) 10 m 55, 3) Calvé (P-Q) 10 m 07

600 m
1er Colloc Jh, 2ème Colloc Jean 3ème Tasset
175 m
1er, Tanguy, 2ème Piegelin ; 3ème Le Dévéhat, en 12’’

Disque
1er Quérou, 26 m 65, 2ème Le Dily, 23 m 90, 3ème Mahé (P-Q), 23 m 45

10 000 m
1er Huet, 2ème Pensivy
4 hommes au départ. Dès le début Huet mène un train d’enfer. Après 3 tours il ne reste que 3 coureurs ; au 9ème, Doniou, épuisé par le train laisse ça là et nos 2 Guémenois s’en vont vers la victoire. Huet n’a pas de peine à lâcher Pensivy et ils terminent dans cet ordre sous les bravos de la foule. Notons que Pensivy s’est classé 2ème du 3000 m et 2ème du 10 000 m. Bravo, petit Georges, tu es vraiment un « as ».
Hauteur
1er Brélivet, 1 m 55, 2ème Gemot et Dily (R), 1 m 45

Longueur
1er Brélivet, 5 m 85, 2ème Barach et Dily (R), 5 m 35, 4ème Colloc, 5 m 33

300 m
1er Quévarec (ASP), 2ème Colloc (ASP) 3ème Dily (R), 4ème Rivallain
83 m haies
1er Brélivet, victoire facile

1200 m
1) Colloc, 2) Jéhano, 3) Barach
 
Perche
1er Bernard (P-Q), 2,50 m, 2ème Mahé (P-Q), 3ème Hémon, 2,40 m

Relais
P-Q, USG, CSR

On remercie les notables et les organisateurs, entre autres, Augustin Le Fur, secrétaire, « notre jeune ami ». Puis le bureau et son président, les notables ; enfin le public,
les spectateurs amis de l’USG dont le nombre a dépassé toutes les prévisions en dépit des fêtes qui avaient lieu aux alentours immédiats. Et on termine, vous avez deviné, par :  
Vive Guémené ! Vive l’USG !


 
Mais, on ne donne pas le classement final.

On constate qu’en dépit de ses efforts méritoires, l’USG n’a pas remplacé Henri Le Goff, et Mahé est absent. Le nouveau venu, Brélivet, talentueux, ne sort pas de la pépinière guémenoise. D’où est-il, ce Tintin ?

Le 31 juillet, on apprend qu’un certain Le Dévéhat, est admis à l’EN ; est-ce notre jeune compétiteur ? Pour la réunion de Plounévez-Quintin prévue le 7 août, sont convoqués les athlètes suivants : Huet, Pensivy, Brélivet, Hervé, Jéhano, Barach F, Voisin, Hémon, Queudet, Robic ; Hémon est un instit arrivant, nommé à Guémené à sa sortie du Service Militaire. Nous n’aurons pas les résultats de cette réunion.

Cet été, l’OR rapporte essentiellement les fêtes de Guémené, édition du 15 9. La course des cracks a été gagnée par Gouaran, l’as de Rosporden, devant Jégousse, d’Hennebont, et Kerouallan, de Guémené ; aucune mention des autres ténors de l’USG. L’épreuve communale revient à Déric.

____________________________________________

 

Marathon breton de St Brieuc couru sur 23 Km
25 septembre


La fin d’année est brillante : 
 Evano et Huet font 1er et 2ème selon L’OE du 26
 2 et 1 selon l’OR du 3 10
Qui croire ?

Puis, c’est le défi homme / cheval, que se fixe à nouveau Pierre Huet, le dimanche 27 novembre. On apprendra, OR du 8 12, que c’est finalement Kerouallan qui a tenu le pari. Dans l’enthousiasme général, il a devancé de 2 mn le cheval « Quarantaine ».

Période très confuse dont ce remplacement de Huet non expliqué. Peut-être le prélude à la prochaine rupture ?



O0O 


 
 




Cette année, les Guémenois font l’impasse sur le cross des 5 Provinces qui se court le 1er janvier 1928. Mais préparent activement le championnat de cross de Bretagne qui aura lieu le 2 février à Rennes.

L’OR du 15 janvier donne la composition de la « formidable » équipe : Mahé, Evano, Huet, Palaric, Pensivy, Jéhano, Barach, le jeune espoir. Ce groupe est convoqué pour un cross d’entraînement le dimanche 29 au stade de Carac en compagnie de Rivallain, Le Ny, Queudet, Le Bray, Eon, Saladin. Finalement, l’USG alignera 13 coureurs : Mathurin Mahé, Pierre Huet, François Evano, Frédéric Barach, Ludovic Le Ny, François Jéhano, Francis Queudet, Louis Guillemot, Rémy Feuillet, Corentin Brélivet, Francis Eon, Louis Rivallain.
 Collectivement l’USG termine 2ème derrière le Stade Briochin
 

 
L’USG a classé 6 coureurs, signe de force d’un grand club : Huet termine 5ème, Evano 9ème, Barach 12ème, Mahé seulement 14ème, Rivallain 22ème et Jehano 35ème. On se réjouit même si on pouvait espérer un classement individuel plus flatteur. Manifestement, à son retour du Service Militaire, Mahé a du mal à reprendre les commandes. Faut-il y voir une des raisons du débauchage de Huet, Evano et Carrer par le Stade Briochin à la fin de l’année ?

A la suite de ces résultats, le Stade Rennais qui a fini 3ème lance un défi à l’USG. Celle-ci répond aussitôt et organise le 4 mars à Carac, une grande fête comprenant une rencontre de football contre Loudéac et un cross interclubs ; sont annoncés : Stade Rennais, bien sûr, Stade Quimpérois et Lorients-Sports.

L’événement nous vaut un article enthousiaste de l’OR ce dimanche 4 mars présentant les concurrents les plus capés :
Perrichot, le Rennais champion de Bretagne 1928, 1er à l’interrégional 28 ; Mahé, vainqueur du cross des 5 provinces (2 fois), 2 fois champion de Bretagne, 1er à l’interrégional 1927 ; Huet, 2ème au marathon breton, 4ème (sic) au championnat de cross 1928 ; Evano, 1er au marathon breton, nombreuses victoires ; Barach, jeune espoir de 17 ans, 11ème (sic) au championnat de Bretagne sans entraînement, maintenant bien entraîné.

Finalement, le Stade Rennais s’est récusé. C’est Augustin Le Fur qui signe le compte-rendu dans l’OR du 11 mars dans un long article élogieux qui se termine par la formule magique de l’irréductible village gaulois : Vive Guémené ! Vive l’US Guémenoise ! 
 

 
 
Dans la foulée (si je puis dire), l’équipe de l’USG participe à l’épreuve du Relais de l’Ouest-Eclair, Redon - Rennes du 25 mars. L’épreuve, longue de 79,3 Km, s’effectue en 14 relais inter-villes. Seulement 7 équipes au départ qui portent les dossards : A, Redon, associé à Avranches ; B, Stade Briochin ; C, Association Sportive Cheminots Rennais ; M, Union Sportive Mayennaise ; P, Cadets de Bretagne ; S, Stade Rennais UC ; V, USG. Nos Guémenois inscrits dans l’ordre des relais sont : 1) Feuillet Rémy ; 2) Carrer Joseph ; 3) Pensivy Georges ; 4) Palaric Pierre ; 5) Evano François ; 6) Huet Ludovic ; 7) Brélivet Corentin ; 8) Huet Pierre ; 9) Barach Frédéric ; 10) Queudet Francis ; 11) Le Ny Frédéric ; 12) Guillemot Louis ; 13) Rivallain Louis ; 14) Mahé Mathurin. A l’évidence, on envisage une arrivée triomphale de Mahé au parc des sports du SRUC, route de Lorient.
Hélas ! Hélas ! Hélas ! L’OE du 26 rend compte de la course gagnée par le Stade Briochin devant le Stade Rennais. L’USG a-t-elle sombré ? Il faut attendre l’Ouest Républicain du 4 avril pour connaître le fin mot des déboires guémenois.
 

 
Le 1er relayeur a flanché. Pour expliquer cette défaillance, on évoque une fatigue liée au transport. Argument tout à fait recevable : les Guémenois ont quitté leur cité à 4 h du matin pour rejoindre Rennes puis échelonner leurs compétiteurs jusqu’à Redon, soit au total 215 Km pour Rémy Feuillet (N’oublions pas, cher lecteur, que nous sommes en 1928). Au motif des satisfactions, car il y en a tout de même : 1) l’USG est capable de présenter une équipe complète ; 2) elle a fini 5ème sur 7 ; 3) Belle course de Joseph Carrer, d’Evano et de Pierre Huet ; 4) Mahé a fait une très belle course et retrouve ses moyens au sortir du Service militaire.


Pour le déplacement Guémené – Rennes, faîtes votre choix !...



Le 27 mai, annonce dans l’OR d’une grande manifestation sportive de l’USG prévue dans un mois. En attendant, on bat le rappel de la jeunesse et vante les mérites et la gloire de la belle équipe : Mathurin Mahé, François Evano, Pierre Huet, 3 hommes dont la renommée n’est plus à faire, Joseph Carrer qui fit des étincelles pendant la saison de cross, Brélivet Corentin dit « Tintin », athlète, acrobate, pratiquant à peu près tous les sports, Frédéric Barach, étoile montante, Louis Guillemot qui, avec un peu d’entraînement sera bon, Rémy Feuillet, coureur de demi-fond plein d’espoir, Ludovic Huet, qui marche sur les traces de son frère Pierre, Queudet, Pensivy et Palaric qui feront certainement parler d’eux cette saison. Les prochains adversaires sont prévenus…

De fait, cette manifestation n’est autre que le championnat du district de Bretagne-centre. Augustin Le Fur en donne le Compte-Rendu et le Palmarès dans l’OR du 24 juin, assortis de commentaires. Voici ce texte, tout juste allégé.

" Cette manifestation sportive a remporté son succès habituel et avait attiré au terrain de sports tous les sportifs qui s’intéressèrent aux différentes épreuves. Tout se passa dans le calme et avec rapidité grâce à la bonne organisation et aux dévoués Pinsard, président du district, et au secrétaire de l’USG. "

A noter les belles courses de Mahé sur 1200 m, de Carrer Joseph sur 3000 m et du formidable Huet Pierre aux 10 000 m qu’il abat en 35 mn malgré l’état peu favorable du terrain (tous trois de l’USG).

100 m, finale

1er Pinson (DCC), 2ème Brélivet ; 3ème Tanguy (P-Q).

1200 m

1er Mahé, 2ème Gearno (CSR) ; 3ème Huet (jeune = Ludovic) Mahé gagne comme il veut. Il sera intéressant de voir aux prises au championnat de Bretagne, le Guémenois Mahé et le Rennais Perrichot. Nos préférences (qui pouvait en douter) vont à Mahé qui est actuellement en pleine forme.

600 m


1er Colloc Jh, 2ème Dévéhat (DCC), 3ème Queudet

300 m
1er Gearno (CSR), 2ème Quévarec (P-Q) ; 3ème Delmat (DCC)

10 000 m
1er Huet Pierre, en 35’
course magnifique du Guémenois. Bravo Huet ! Le championnat ne peut lui échapper s’il tient cette forme dimanche prochain.

Longueur
1er Pinson (DCC), 6 m 40, 2ème Brélivet, 5 m 80, 3ème Berthelot, 5 m 60 ;

Hauteur
1er Garnier, 1 m 55, 2ème Queudet et Brélivet, 1 m 45.

Poids
1er Polotec (P-Q), 11 m 14, 2ème Brélivet, 10 m 28, 3ème Rudulier (P-Q), 9 m 92 ;

83 m haies
1er Brélivet, qui gagne facilement devant Garnier (CSR) ;

3000 m
1er Carrer, 2ème Colloc, 3ème Huet (jeune = Ludovic)
Carrer mène toute la course. A peine a-t-il fait 3 tours qu’il lâche tous ses concurrents et file vers le but d’une souple allure augmentant son avance à chaque tour. Il termine avec un bon demi tour d’avance et franchit la ligne sous les applaudissements du public. Notons que Carrer n’est âgé que de 17 ans et qu’il courait pour le première fois sur piste. Araok, Carrer ! Toujours araok !

Perche
1er Mahé (P-Q), 2ème Garnier (CSR). 28
En terminant, remercions le président de Plounévez-Quintin pour le bon accueil qu’il fit aux sociétés sportives qui prirent part aux championnats et qui lui ont promis d’assister à nouveau à la fête qu’il doit organiser le 29 juillet

Augustin Le Fur avait prédit la victoire de Pierre Huet au championnat 10 000 m de Bretagne. Hélas ! Hélas ! Hélas !

__________________________________________



Championnat d’athlétisme de Bretagne

Rennes, le 24 juin


(résultats L’OE du 25) : seul Guémenois classé (s’il y en eut d’autres), Huet est 3ème du 10 000 m gagné par le Cheminot rennais, Lemonnier devant Henry du Stade briochin.

 
________________________________________


Nouvelle réunion d’athlétisme à Carac

le 22 juillet

 
avec Lorient-Sports et le FC Lorient, Plounévez-Quintin et le CS Rostrenen ; dont résultats le 29 dans l’OR.

Epreuves réservées aux licenciés

100 m, finale
1er Jouannot (FCL), 2ème Tanguy (P-Q), 3ème Pichodo (Lorient-S), 4ème Brélivet, 5ème Camps (FCL).

Hauteur

1er Garnier (CSR) 1 m 67, 2ème Goujon, 1 m 65, 2ème Pichodo et Le Thiec, 1 m 60.

Disque

1er Jeffray (Lorient-S), 30,47 m, 2ème Le Thiec.

1500 m

1er Scalart (Lorient-S), 2ème Gearno (CSR) ; 3ème Mahé (FCL), 4ème Huet P, 5ème Daigre, 6ème Huet L ;

Longueur

1er Pichodo (Lorient-S), 5 m 75, 2ème Goujon, 5 m 65, 3ème Brélivet, 5 m 65 ;

Arraché à 1 bras

1er Pichodo et Le Dily, 3ème Brélivet ;

Arraché à 2 bras

1er Brélivet, 2ème Le Dily et Pichodo ;

400 m, finale

1er Gearno (CSR) , 2ème Jouannot (FCL), 3ème Scalart, 4ème Tanguy
5 000 m

1er Evano, 2ème Carrer, 2ème Zimmerer, 4ème Pensivy
Evano et Carrer battent le record de Bretagne.

Poids

1er Jeffray, 12 m 72, 2ème Polotec (P-Q), 12 m 05, 3ème Le Thiec, 11 m 75 ;

83 m haies

1er Brélivet, 2ème Goujon, 2ème Pichodo
Perche

1er Goujon, 2ème Le Thiec, 3ème Garnier

Relais (4 – 3 – 2 – 1)

1er FCL, 2ème Lorient-Sports, 3ème UNQ

Face aux équipes lorientaises, l’USG n’a pas pesé lourd, résultats sauvés par Evano, Carrer et Brélivet.


Epreuves libres. Moins de 15 ans

60 m
1er Le Carff Toussaint, 2ème Ropers Louis, 3ème Le Bigot Pierre

Longueur

1er Le Carff Toussaint, 2ème Ropers Louis, 3ème Person, 4ème Le Bigot

Hauteur

1er Le Carff Toussaint, 2ème Ropert (CSR), 3ème Person, 3ème Ropers Louis ; 29

175 m

1er Ropers, 2ème Le Bigot, 3ème Le Carff, 4ème Métayer 

600 m

1er Ropers, 2ème Le Carff, 3ème Le Bigot, 4ème Rivallain 
Le commentateur enthousiaste conclut que Ropers et Le Carff sont de futurs as.

Moins de 18 ans


100 m

1er Le Guen (FCL), 2ème Garnier, 3ème Canot, 4ème Le Gac

300 m

1er Le Guen (FCL), 2ème Nicole Emile, 3ème Le Boursicot, 4ème Rivallain
Hauteur

1er Garnier, 2ème Le Guen, 3ème Le Gac 

Longueur

1er Le Gac, 2ème Le Boursicot, 3ème Mahé, 4ème Le Bigot

Relais

1ère équipe USG (Voisin, Le Bigot, Le Gac, Nicole) devant P-Q et CSR ;

Les compétitions officielles sont terminées.
Vive la fête de Guémené !
 
Voici les résultats de la course des jeunes en quête de gloire et de sous : Queudet Francis, Allanic Germain, Pichodo, Rivalain Marcel, Strugeon Job ; et les plus jeunes remettent ça, moins de 15 ans : Rivalain, Strugeon, Queudet.
 
Ploërdut a aussi sa course régionale que Mahé gagne devant Goarant, Huet et Pensivy. A Locmalo, c’est Kerouallan, de Lignol, qui gagne.

La fin de saison est plus pénible. Si ce n’est pas une entreprise de débauchage des coureurs de l’USG, ça y ressemble. Pierre et Ludovic Huet, quittent le club pour le Stade Briochin, Evano et Carrer, pour le Stade Rennais. Par contre, Mahé reste fidèle.
Impossible d’en connaître les causes. Depuis quelque temps, on n’informe plus sur les réunions internes de l’USG. On a déjà noté que Louis Feuillet, instituteur, après avoir renoncé lui-même à la compétition, s’est concentré sur son rôle de président, animateur et entraîneur. Peut-être a-t-il aussi un surcroît de responsabilités au Cours Complémentaire. A la rentrée scolaire de l’an prochain, il deviendra directeur intérimaire avant d’être nommé définitivement à ce poste.

O0O 

 
 
 

 

L’USG court après son passé

 
 

1929 commence avec le traditionnel Cross des 5 Provinces disputé à Rennes, au parc de Montabizé, le 6 janvier. Parmi les engagés, 2 seniors de l’USG, Mathurin Mahé et Pierre Palaric ; mais aussi les transfuges : sous les couleurs du Stade Briochin, Pierre Huet, et, chez les juniors son frère Ludovic ; sous les couleurs du Stade Rennais UC (SRUC), François Evano, et chez les juniors, Joseph Carrer. Course junior gagnée par Angeard, du Mans ; Carrer est 9ème. Aucun des autres coureurs cités précédemment ne figure dans le classement (restreint) publié le 7. La course senior a été perturbée par une affaire de départ non contrôlé par les officiels à cause du froid, et du coup, on a homologué 2 vainqueurs conjoints, le Cheminot rennais Lemonnier, et Boitard, de Coutances, parti après les autres. Correction dans l’OR du 10, on réintègre Pierre Huet, 9ème, dans des résultats seniors qui tiennent pas compte du hiatus lié au départ différé évoqué plus haut. Par équipe, le Stade Briochin est vainqueur ; il a gagné son pari en recrutant Huet.

__________________________________________

18ème cross régional de Bretagne du 3 février à St Brieuc

 


A Guémené, Mahé entraîne ses jeunes poulains : Palaric Pierre, Le Saint François, Le Ny Ludovic, Queudet Francis, Rivallain Joseph. Finalement Le Ny n’est pas du voyage, et les 5 coureurs de l’USG sont inscrits et au titre des individuels ; Feuillet les accompagne. La notoriété de Mahé est telle que l’Ouest-Eclair édition Rennes illustre son article de la photo présentée plus haut, Mahé félicité par le président Gémain.

Résultats dans l’OE du 4 février ; c’est la débâcle. Mahé a joué son va-tout dans la 1ère boucle mais n’a pas tenu le choc ; aucun Guémenois dans le classement qui comprend 49 noms. Par contre les transfuges sont placés : Carrer, 10ème, Evano, 17ème juste devant Pierre Huet, 18ème. Par équipe, le SRUC est le gagnant, le Stade briochin n’est que 3ème.

Dans les commentaires du lendemain, on évoque les difficultés financières des clubs ; ce phénomène touche probablement aussi l’USG.
 

____________________________________________

 


les championnats d’athlétisme du Morbihan
 

L’OR annonce les championnats d’athlétisme du Morbihan, organisés par Lorient-Sports le 19 mai, qui réuniront : Avenir Caudanais, Club Athlétique Vannes, FC Lorient, USG et Lorient-Sports. Nous n’aurons ni compte-rendu ni résultats.
Néanmoins, on peut considérer que la grande fête organisée par l’USG à Carac en sera (presque) une autre version. Voici les résultats rapportés par l’OR du 20 juin, challenge enlevé par Lorient-Sports.

Sur l’ensemble des courses, 83 m haies, 100 m, 400 m, 1500 m, 5000 m, seuls deux Guémenois se distinguent : Mahé gagne le 1500 m et Pensivy est 2ème sur 5000 m, l’USG est 3ème au relais. Aucun athlète local n’est classé aux concours, hauteur, longueur, perche, disque, poids. Au 1000 m des jeunes, Didailler (LS) gagne devant Rivallain, Ollivier (CSR) et Le Carff.

Pour le déplacement de la réunion dite
Inter clubs de Lorient, sont convoqués : Mahé, Pensivy, Queudet, Le Frêne, Rivallain, Eon F ; c’est la débandade.

Les fêtes de l’été sont quasiment désertées par les coureurs de l’équipe de l’USG.

Le 14 juillet, les jeunes battent les vieux ; dans l’ordre : Le Tridiec Jh, Queudet F, Hémery Jean, Eon F, Eon Noël et Gargasson. Aux fêtes de Guémené c’est Guégannic, de Melrand, qui gagne la course devant Noël Eon, de Lignol. En septembre, Feuillet rameute les troupes : Allanic Joseph, Darcel Joseph, Le Hyaric Joseph, Pistien Joseph, Lobes Joseph, Le Vaillant Eugène, Tromelin René ; maigre effectif.

Clairement, l’USG n’a pas digéré le départ de quelques-unes de ses vedettes et le coeur n’y est plus.
 
 


Mais si ! Le 6 août à Lignol, c’est la nuit des étoiles :
« Lucy in the sky ! »

L’ancien as de l’USG, Henri Le Goff, commis des Indirects,
 épouse Lucie Mahé, la soeur de Mathurin (OR du 8).

 

 

O0O  

 

 

 

 


 

La saison commence avec le traditionnel Cross des 5 Provinces disputé à Rennes, au parc des Sports de la route de Lorient, le 5 janvier. Parmi les engagés 3 seniors de l’USG, Mathurin Mahé, Pierre Palaric et Georges Pensivy, et 3 juniors, André Le Fur, Joseph Rivallain et Albert Le Frêne ; et les transfuges, Pierre Huet (Stade Briochin), François Evano (SRUC).

Chez les seniors, la course est gagnée par le Rennais Guy Perrichot ; Mahé se classe 3ème et Pensivy, 11ème, devant Huet, 12ème, et Evano, 16ème ; Palaric n’apparaît pas dans les 58 coureurs classés. Chez les juniors, c’est aussi un Rennais du SRUC qui gagne, Philippe, et Le Frêne fait 9ème. Résultats somme toute honorables. Par équipe, le Stade Briochin s’impose devant le SRUC, d’où l’intérêt pour l’un et l’autre club de recruter des valeurs sûres ; la rage au coeur pour l’USG.
LOUIS FEUILLET

Le 9 février, l’Ouest Républicain rappelle la composition du bureau de l’USG : présidents d’honneur, Raude Eugène, député-maire, Le Coguic André, maire-adjoint ; président Feuillet Louis, directeur de l’école Bisson ; vice-président, Le Gal François, conseiller municipal ; trésorier, Hellec Joseph, patron semellier ; secrétaire, Le Fur Augustin, secrétaire de mairie. On donne aussi le programme de la fête sportive du jour organisée à Carac par l’USG, matchs de football et cross, pour lequel sont convoqués : Mahé, Pensivy, Le Frêne, Le Fur André, Queudet F, Rivallain, Palaric. Encore une fois, nous n’aurons nulle part de compte-rendu ni de résultats de cette réunion sportive.

Le 16 février a lieu le championnat inter-régional de cross-country au Mans. Quand on sait que le Stade Briochin et le SRUC représentent la Bretagne, on comprend mieux pourquoi et comment Pierre Huet, François Evano et les autres ont succombé au chant des sirènes. Sans surprise, ils font partie des inscrits à la compétition du jour. C’est le Briochin Le Denmat qui gagne, Evano est 12ème, Carrer, 25ème ; par équipes, le SRUC devance le Stade Briochin. CQFD.

Cette année, les championnats d’athlétisme du Morbihan sont couverts par l’OR du 8 juin : André Le Fur gagne le 1500 m en 4’ 35’’ ; Le Frêne fait 3ème au poids et en longueur ; pas d’autre podium mais des absents de marque, Mahé, Palaric, Pensivy.

Le 22 juin, on annonce la grande manifestation sportive de l’USG qui aura lieu le 6 juillet avec les clubs habituels Lorient-Sports, FCL, Rostrenen, P-Q ; nous reverrons les Mahé, Le Fur, Pichodo, Demot, etc. Pas le moindre compte-rendu. Ou bien les athlètes de Guémené sont en faillite, ou bien le journal ne leur accorde plus de place. La section cross et athlétisme a décidément du plomb dans l’aile.

La compilation de l’Ouest-Eclair n’offre aucun motif de satisfaction. Les Guémenois sont désespérément absents des compétitions à caractère régional et a fortiori interrégional.

Ainsi vont toutes choses. Au cours de la décennie, on a vu se constituer le club de l’USG, on l’a vu prendre de la hauteur, se développer, offrir une avancée sportive formidable à toute une région, et, juste retour, être soutenu et porté par la population. En 1929, rien ne va plus.

Difficile au chroniqueur d’en retrouver précisément les causes. Il y a eu sans doute des frictions liées aux tempéraments des uns et des autres. Sans doute des agacements quand la moindre fête de l’USG devient l’endroit où il faut être présent. On doit souligner les difficultés financières qui touchent le sport en général. Et pourquoi pas la grande crise de 29 et le marasme économique qui s’ensuivit contraignant de nombreux jeunes à quitter le pays pour aller gagner leur vie à Paris et ailleurs.

Aussi, des changements qui touchent les écoles publiques. M et Mme Herlet partent en retraite en juillet 1929, lui chef de la Musique Municipale, elle directrice de l’école des filles, remplacée par Mlle Gunéhec. En septembre, c’est le tour de Pouleriguen, directeur de l’école des garçons ; Louis Feuillet assure l’intérim avant d’être titularisé au poste de directeur du Cours Complémentaire. Ledit Feuillet éprouve d’ailleurs le besoin de souffler, en taquinant la truite ; il est membre de la société de pêche à la ligne.
Allons, Guémenois, ne désespérons pas ! Je vous ai signalé l’arrivée de Louis Hubert en octobre 1927. L’homme est discret mais, Guémenois fidèle à ses origines, il sera l’artisan majeur du redressement dans les années 30, aussi bien en musique qu’en athlétisme. Avant de raconter cette épopée, nous parlerons du foot des années 20. Ce sera l’occasion de voir s’animer et se dépenser une grande part de la jeunesse masculine du pays. Sans Ronaldo ni Sergio Ramos, mais avec Henri Le Goff et les autres. Mais, tout de suite, pour satisfaire une part de votre impatience, sachez qu’en 1929 le FC Lorient a été consacré champion de l’Ouest en battant… l’En Avant de Guingamp ! Comme quoi, l’histoire est un perpétuel recommencement !
 
 
°)(°


J’ai rapporté sans malice un des cris de guerre d’Augustin Le Fur : Araok ! J’espère qu’un maître es-langue pourlette voudra bien nous en fournir une traduction fidèle et colorée, même si elle est verte comme le maillot de Mathurin Mahé.